Le navire qui flotte sur l’eau : quel est ce mécanisme ?

L’être humain du haut de ses 70 kilos arrive difficilement à flotter au-dessus de l’eau. Alors que des navires de milliers de tonnes arrivent à flotter, il y a de quoi surprendre. Ce phénomène est si surprenant, mais heureusement que la science nous en donne des explications.

La densité des objets et la poussée d’Archimède

Le philosophe grec Archimède de Syracuse fut le premier scientifique à avoir abordé la question des objets flottants lorsqu’il a constaté que l’eau de son bain augmentait toute les fois qu’il plongeait dedans. Après avoir étudié ce phénomène, il en conclut que le volume d’objet plongé faisait monter le même volume d’eau. Ainsi, elle établit le lien entre le volume d’un objet et son poids compris dans la notion de densité. De cette notion de densité vint ensuite la théorie de la poussée d’Archimède. Cette source vous renseigne davantage.

Cette théorie stipule que « tout corps plongé dans un fluide au repos, entièrement mouillé par celui-ci ou traversant sa surface libre, subit une force verticale, dirigée de bas en haut et opposée au poids du volume de fluide déplacé ». En tenant compte de la notion de la densité mentionnée plus haut, la poussée d’Archimède démontre que seuls les objets denses pourront flotter sur l’eau. C’est cette théorie qui explique au mieux le déplacement des navires sur l’eau.

Comment un navire de milliers de tonnes arrive-t-il à flotter sur l’eau ?

Un litre d’eau équivaut à 1 kilogramme : c’est la densité de l’eau bien que les eaux très salées sont plus denses. Vu qu’un bateau est grand, il contient beaucoup plus d’air. Ainsi, il n’a plus une forte densité et son poids au mètre cube d’espace qu’il occupe n’est pas très important. Si la densité d’un navire est inférieure à celle de l’eau alors il peut flotter facilement sur l’eau sans difficulté. Voici le principe qui sous-tend ses mouvements.